PRATIQUE – Pour vos repas, Take Eat Easy livre même les crêpes. A vélo !

Un coursier Take Eat Easy livre à vélo à Nantes article du blog Kreptonite
Un coursier (capture d’écran du site takeeateasy.fr).

ARTICLE – Se faire livrer des crêpes à domicile, c’est le confort total. Même si c’est un peu moins convivial qu’une tablée entre amis.

Grâce au service de livraisons à vélo « Take Eat Easy »  (on appréciera le jeu de mots), c’est désormais possible.

 

Livrer sans polluer.

 

Un service aussi rapide qu’écologique.

La livraison se fait entièrement à vélo, comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous, réalisée par le quotidien Presse Océan.

 « A l’occasion de la Chandeleur, ce mardi 2 février, Presse Océan a testé le service de livraison de Takeeateasy.fr, nouveau service de livraison à vélo pour les restaurants nantais. »

Source: Presse Océan

 

Comment ça marche ?

 

Il suffit de se connecter au site ou à l’appli et de taper son adresse.

S’affiche alors une sélection de restaurants du secteur géographique choisi, à partir desquels la livraison peut se faire en moins d’une demi-heure. Les photos des plats au choix sont appétissantes et les styles culinaires variés (Asiatique, Indien…)

 

Le coût de la livraison est raisonnable en regard du service rendu. De leur côté, les restaurateurs sont heureux d’accroître leur chiffre d’affaires grâce à cette approche « à la demande », dans l’air du temps, qui leur permet de toucher de nouveaux publics sans avoir à changer leur business-plan ou créer leur propre appli.

 

Une affaire qui roule.

 

La start-up Take Eat Easy a débuté en 2013 à Bruxelles.

Très vite, ses livraisons font un carton (de pizza). Au bout dun an d’existence, elle comptait déjà plusieurs milliers de clients dans la capitale Belge.

L’entreprise s’est implantée dans l’Hexagone en 2014. A ce jour, elle existe dans 5 villes Françaises : Nantes, Paris, Lyon, Lille et Bordeaux.

 

Alléchés par l’odeur du succès, les investisseurs se sont logiquement pressés au chevet de la start-up, vue comme un possible candidat au statut d’Uber de la livraison à domicile. En effet, tout comme Uber, Take Eat Easy n’emploie pas de coursiers salariés : ceux-ci restent considérés comme des « prestataires indépendants ».

Très pratique pour optimiser le coût du travail et payer le moins de charges possible.

 

La recette de ce succès, c’est donc que, contrairement à une livraison classique :

 

  • L’entreprise qui livre ne confectionne pas le plat commandé. En se fournissant auprès d’un panel de restaurants existants, elle propose plus de choix que la concurrence, à moindre frais. Même pas besoin d’avoir un local !
  • Tous les trajets se font exclusivement en vélo au lieu du traditionnel scooter (= pas de pollution et encore moins de frais),
  • Les commandes se faisant en ligne, tout est automatisé (= gain de temps). Il est même possible de suivre le trajet de son coursier en direct grâce à un GPS. 
  • De même que les restaurateurs ne font pas partie de l’entreprise, les coursiers sont eux aussi des prestataires externalisés.

 

Il est assez réjouissant de voir que les livraisons à vélo ont le vent en poupe, alors que les consommateurs avisés s’interrogent de plus en plus sur l’impact écologique de leurs achats.

 

Au modèle dématérialisé d’Uber, dans lequel la start-up s’enrichit bien plus que ses « employés -prestataires », on peut cependant préférer le fonctionnement artisanal et local adopté par les auto-entrepreneurs Nantais des Boîtes à Vélo, qui créent leurs propres emplois -et du lien social- sans rien devoir à une lointaine maison-mère.

 

Mais, à ma connaissance, ils ne livrent pas encore de crêpes.

 

Que pensez-vous de cette façon de commander et de livrer les repas ?

Partagez votre avis dans les commentaires ci-dessous

ou sur notre compte Facebook !

 

Liens :
Le site de Take Eat Easy : http://www.takeeateasy.fr/fr/
Un article détaillé et chiffré sur les origines de l’entreprise : http://www.jaimelesstartups.fr/news/take-eat-easy/
Le site des Boîtes à Vélo : https://lesboitesavelo.wordpress.com/

 

Enregistrer

Auteur : Kreposuc

Nantais depuis de nombreuses années, je connais bien ma ville et j'apprécie tout particulièrement sa vie culturelle foisonnante. Curieux, j'aime découvrir de nouvelles choses chaque jour, et, comme je suis assez bavard, j'en profite pour les partager ! Plutôt que de continuer à bombarder mes amis d'articles sur Facebook, je me suis donc dit qu'il serait plus intéressant de créer un blog. Qui sait, il pourrait même être lu et intéresser des gens !

This article has 2 Comments

  1. C’est très ingénieux le concept mais je pense que le territoire d’activité peut être restreint car à vélo on ne peut pas parcourir beaucoup de km. Mais au moins ça réduit la pollution et c’est très utile surtout en ville car ainsi les livreurs n’auront pas de problème d’embouteillage

  2. Moi au contraire , je pense que c’est plus convivial de se faire livrer quand on invite des gens qu lieu de les emmener au restaurant. On peut parler à voie haute, rire autant qu’on veut à la maison. En plus je suis pour les services écologiques donc je soutiens totalement ce concept

Laisser un commentaire