Faites du Cinéma avec MAD COW ! (Vidéo)

VIDÉO ET ARTICLE – Mad Cow Movies est une jeune asso Nantaise qui rassemble amateurs et professionnels pour réaliser des films au format cinéma. Présentation vidéo à l’occasion de leur 1ère projection publique, un an après le lancement du projet.


Faire du Cinéma à Nantes avec Mad Cow

 

Dans cette vidéo (2min 44 sec) :  Stéphane Imari présente l’association Nantaise Mad Cow Movies et sa première soirée de projection publique après un an d’existence. Filmé le 21 septembre 2016 au cinéma Le Concorde à Nantes.

Vidéo exclusive par Kreptonite.com. Pardonnez les faux raccords, il s’agissait d’aller vite 😉

 

Stéphane Imari présente Mad Cow Movies

Projectionniste et régisseur de Cinéma, Stéphane Imari est l’un des trois fondateurs de Mad Cow Movies.

Les habitués des soirées Nantaises l’auront déjà vu, dans une vie antérieure, présenter des courts-métrages vidéos amateurs notamment au Live Bar.

 

Il s’agissait alors pour chaque vidéaste intéressé de présenter sa production personnelle, souvent réalisée à partir du thème proposé et dans un temps limité (un mois).

Tel un Pokémon gonflé à bloc, Mad Cow Movies  représente l’évolution de cette démarche à un stade nettement supérieur .

 

Comment faire du Cinéma sans argent ?

Comme l’explique Stéphane Imari dans la vidéo, Mad Cow dépend de l’association PAN (Produit à Nantes).

Elle a pour but de mettre en relation des auteurs, acteurs, et autres participants, souvent amateurs, avec des réalisateurs et techniciens professionnels. Ces derniers apportent bénévolement à la fois leur indispensable savoir-faire, mais aussi, c’est important… leur matériel.

 

En effet, il s’agit cette fois de mettre en commun toutes les ressources humaines et matérielles nécessaires à l’écriture et à la réalisation de films diffusables au cinéma. Avec toutes les contraintes techniques que cela suppose pour atteindre une qualité professionnelle.

Car le temps de planification et de réalisation d’un court pour le cinéma est évidemment bien plus long et plus complexe que celui d’une vidéo amateur destinée à Internet.

Logo de Mad Cow
Logo de Mad Cow

 

Tout prévoir de A à Z

Outre la nécessité d’un scénario et d’un plan de tournage extrêmement précis, il faut prévoir une multitude de points pratiques. Dont une bonne partie relève de la logistique pure : l’hébergement, la nourriture (ce que les pros appellent le « catering »), les autorisations, etc…

Mais aussi, une fois le tournage fini, la « post-production » pour fignoler le traitement de l’image et du son, les éventuels effets spéciaux, etc.

Ce qui demande, on s’en doute, une organisation importante dont l’ampleur découragerait plus d’un(e) cinéaste en herbe.

 

Master-Class-Mad-Cow
Master-Class chez Mad Cow (source : site de l’asso)

Des équipes de folie !

Une équipe peut représenter plus de 30 personnes sur les plus gros projets !

Les pros sont donc là non seulement pour garantir un niveau de qualité technique élevé, mais aussi pour apporter leur expérience de la gestion de projet, de l’organisation et de la planification des tâches.

Un apport inestimable, des équipes de rêve dont les amateurs ne pourraient rêver disposer sans ce type de structure. Et tout cela gratuitement ou presque puisque tous sont bénévoles, motivés par la passion et l’envie de construire de belles choses.

 

Chacun peut ainsi se greffer à l’équipe de son choix pour contribuer selon ses envies et ses compétences et surtout, apprendre en faisant. Ce qui est le but principal de l’association, au même titre que la réalisation d’oeuvres finies.

Il n’est donc pas nécessaire d’être déjà un pro ou même un amateur éclairé pour proposer son projet ou prendre part à celui des autres. L’envie et l’idée suffisent pour commencer.

 

Portraits-intervenants-mad-cow
Portraits des professionnels intervenant chez Mad Cow (source : site de l’asso)

 

De l’importance d’être constant

S’il n’est nul besoin d’expérience, passion, persévérance et disponibilité sont indispensables.

Mettre au point ne serait-ce qu’un court métrage est en effet une aventure humaine nécessitant un investissement humain sans faille. C’est ce qui empêche certains projets d’être menés à bien jusqu’au bout, par manque de temps ou à cause d’une baisse de l’engagement de certains participants au fil du temps.

 

C’est pourquoi l’association propose, en plus des ateliers et master-classes prodiguées par des intervenant professionnels, un accompagnement à intervalles réguliers pour guider les réalisateurs tout en leur laissant le maximum de liberté.

Pour éviter les découragements, Mad Cow assure le suivi des projets en prodiguant les bons conseils au bon moment.

 

affiche mad cow
Affiche de la première soirée de projection organisée le 13 septembre 2016 au Concorde.

 

Productions locales de qualité.

Verdict : c’est « vachement » bien.

La toute première soirée de projection, qui a eu lieu mardi 13/09/2016 au cinéma Le Concorde à Nantes a convaincu sans peine de la qualité et de l’ambition des productions épaulées par Mad Cow Movies.

 

« Goûtez Electronique »  et ses images de la foule du festival homonyme (Les Goûters Electroniques) filmées en immersion ou depuis un drone,

« Alternatum », projet de Science-fiction plein d’effets spéciaux, décalque de la série « Random »  de Rémi Noell, revisité dans un décor façon « Fort Boyard ».

« Petit Con », dispute de couple à la Française dynamisée par un décoiffant plan-séquence en mouvement et un saut dans la Loire non simulé.

Sans oublier l’émouvante leçon de vie du documentaire « Couleur Isabelle »...

 

Les six films présentés, en fiction comme en documentaire, étaient de styles très variés, très souvent bluffants et d’aspect très professionnel.

 

And the winner is…

Tout au long de la soirée, les auteurs répondent aux questions du jury. Celui-ci est composé de professionnels, intervenants réguliers de l’association, et d’autres personnalités comme l’iconoclaste Charlie Mars.

Après délibération, ce sont « Alternatum » (fiction) et « Couleur Isabelle » (documentaire) qui ont été sélectionnés parmi les six films projetés. Leurs auteurs bénéficieront d’un accompagnement plus poussé cette année de la part de Mad Cow, de manière à donner suite à ces projets.

 

Pour « Alternatum » ce sera sous la forme d’une version long-métrage. Le très sérieux et touchant « Couleur Isabelle » donnera lieu quant à lui à une série d’autres portraits documentaires, regroupés sous le titre « Le métier d’être humain ».

Voici la vidéo récapitulative de la soirée, réalisée par l’association elle-même :

 

 

Défi remporté !

Ce premier anniversaire s’est avéré très prometteur.

Rassembler des gens qui ne se connaissent pas pour faire du Cinéma sans argent : le pari était risqué il y a un an. Aujourd’hui, les résultats sont là !

Les créations très diverses qui ressortent de ces travaux collectifs prouvent que même sans argent, il est possible de réaliser de vrais court-métrages de Cinéma au rendu professionnel. Mad Cow n’était donc pas si folle, juste… Ambitieuse. A suivre !

 

Cet article vous a plu ?

Partagez-le avec vos amis !

Facebook

Twitter

 

Liens :
Page Facebook Mad Cow :  @produitanantes

 

Kreposuc

Nantais depuis de nombreuses années, je connais bien ma ville et j'apprécie tout particulièrement sa vie culturelle foisonnante. Curieux, j'aime découvrir de nouvelles choses chaque jour, et, comme je suis assez bavard, j'en profite pour les partager ! Plutôt que de continuer à bombarder mes amis d'articles sur Facebook, je me suis donc dit qu'il serait plus intéressant de créer un blog. Qui sait, il pourrait même être lu et intéresser des gens !