PORTRAIT : Allan, l’inconnu du Tramway (article)

Identité mystère. source : freepik.com

PORTRAIT – Nous avons rencontré Allan Touchais, créateur du blog « L’inconnu du Tramway », à l’occasion de sa toute première exposition photo.

Dans un premier temps, voici l’article écrit. A suivre dans les jours qui viennent, l’entrevue vidéo en plusieurs épisodes, illustrés de nombreuses images de l’expo.

Inscrivez-vous aux alertes Facebook pour ne rien rater !

 
 

Les vidéos de l’interview (8 épisodes d’une minute environ) sont visibles sur cette page

Pour lire l’article, continuez ci-dessous !

 

L'inconnu du tramway (photo : Y. Le Meur - kreptonite.com)
Allan Touchais, L’inconnu du tramway (photo : Y. Le Meur – kreptonite.com)

« L’inconnu… je suis ton père ! »

Sur son blog, le déjà fort célèbre Allan Touchais met  en lumière les voyageurs anonymes.

Vador. Allan Vador. C’est le pseudo, pas très original, qu’a choisi le père du blog « L’inconnu du tramway ». Vador, comme Dark Vador bien sûr (Darth Vader en V.O.), le méchant le plus célèbre de l’histoire du cinéma. Le champion masqué du Côté Obscur dont l’identité, dans les premiers films de Star Wars (épisodes IV à VI), était un mystère pour les spectateurs. C’était bien sûr avant que les « préquels » ne cassent la magie.

Malgré sa carrure et son regard perçant, Allan n’a rien d’un méchant. Au contraire, son ambition est de créer du lien social, de se faire des amis dans les transports et au-delà, de promouvoir l’envie de connaître son prochain. Ses photos mettent en lumière les inconnus qu’il croise. Qui sans lui resteraient « obscurs » pour les autres voyageurs, semblables à des ombres, des silhouettes floues et anonymes, à peine aperçues, déjà oubliées. Craintes parfois.

Des fantômes. Des menaces ?

Masque Anonymous
Le masque représentant Guy Fawkes, devenu symbole des Anonymous depuis le film « V pour Vendetta »

Zone de confort

L’usage veut que dans les transports plus qu’ailleurs, chacun porte son masque. Un masque d’indifférence, une armure toute aussi virtuelle que protectrice.

Un langage corporel au message clair : « Ne me parle pas, je suis occupé ». Et ses innombrables variantes : « Je lis le journal ». « Je tchatte sur Facebook ». « Je joue à Angry Birds ». En bref : « Je n’ai pas envie de te parler. N’empiète pas sur ma zone de confort et nous passerons ce moment tranquille ».

Faute de savoir à qui on se frotte, on préfère s’éviter. Un jour pourtant , Allan prit une décision qui allait changer sa vie… et celle de nombreux voyageurs du tramway Nantais.

Une idée folle, impensable : aller vers l’Inconnu, et raconter ce qu’il a vu.

bouche de metro
Une bouche de métro à Paris

Et la lumière fut.

Le modèle : « L’inconnu du métro »

Comme il l’explique à qui veut l’entendre, Allan ne revendique pas l’idée de base du blog. Celui-ci s’inspire fortement – et librement de « L’inconnu du métro », précurseur Parisien tombé à l’abandon. On pourrait également citer « Humans of New York », projet de photographie urbaine et quotidienne qui a fait de son auteur, Brandon Stanton, une star mondiale du genre, en un temps record. Allan ne connaissait pas ce dernier avant de se lancer.

Depuis ses débuts, « L’inconnu du tramway » a lui aussi acquis une célébrité plus qu’enviable. Les médias braquent régulièrement leurs projecteurs sur Allan, son travail artistique, et son message humaniste : la volonté d’améliorer les rapports humains dans les transports publics.

Un tramway à Nantes
Un tramway à Nantes. Source : wikipedia, photo: Cramos – CC BY-SA 3.0, ht

Le photographe-blogueur a même figuré au journal de TF1 ! C’est qu’ils sont rares, les paris un peu fous qui durent si longtemps, toute en gardant une qualité constante. Les fans sont nombreux, et fidèles. Chaque jour il faut alimenter leur curiosité, ne pas décevoir. Une sacrée pression. Il se dit même que parmi les salariés de la TAN, beaucoup attendent avec impatience le portrait du jour. Aujourd’hui, leur auteur se sent moins contraint à « produire » qu’à ses débuts. Mais continue sa mission sans faillir.

Si le blog est si connu aujourd’hui, c’est bien grâce à l’opiniâtreté de son auteur, qui non content de se lever à l’aube et de braver les préjugés, sacrifie une heure et demie quotidienne à son rituel une fois rentré. Sacré santé !

Au détour d’une phrase, on croit comprendre que ce travail empiète parfois un peu trop sur la vie de famille et le « repos du guerrier ».

Un repos qu’on imagine bien mérité après une journée dans son « vrai travail » d’informaticien. Celui qui paye les factures.

La face cachee de la lune
La face cachée de la lune

Money*

*(« Dark Side »… « Money… » Get it ?)

Car l’Inconnu du tramway ne lui rapporte que de la satisfaction, Allan n’ayant aucune intention de le monétiser. A ce stade, il serait pourtant logique pour beaucoup de blogueurs de passer à l’étape suivante et de sortir un livre. Ou de vendre des photos. Une trace tangible, matérielle, qui reste dans le temps et sorte de la sphère Internet. Mais aussi une source de revenus potentiels.

Allan balaie l’idée :  son but, c’est avant tout la rencontre. D’ailleurs, il ne se définit qu’à moitié comme « photographe », pas du tout « journaliste ». Il préfère se dire « simple blogueur ». S’il accepte d’être assez célèbre aujourd’hui, ce n’est pas pour booster son égo – il n’aime pas du tout les m’as-tu-vu. C’est dans le but, stratégique, de gagner plus facilement la confiance de futurs inconnu(e)s et continuer ainsi plus facilement l’aventure.

Batman
Sous des apparences ordinaires peuvent se draper des personnalités surprenantes. (c) DC Comics

Dark Knight

Nous sommes tous des super-héros.

Au-de là de l’inévitable référence à la vision prophétique d’Andy Warhol (« Dans le futur, chacun aura droit à son quart d’heure de célébrité ») On ne peut s’empêcher de voir dans la démarche d’Allan l’oeuvre d’un esprit chevaleresque. Digne d’un vengeur masqué redresseur de torts. Tel un Robin des Bois, au lieu de voler l’argent aux riches pour le donner aux pauvres, Allan offre à chaque anonyme, le temps d’un portrait, l’exposition médiatique qu’il mérite. L’occasion de partager avec des milliers d’autres sa personnalité, ses rêves, son histoire. Son unicité.

Pour prouver que les gens « ordinaires » sont bien plus intéressants que ce qu’ils osent penser… et montrer. Pour ne pas laisser aux puissants, starlettes et autres footballeurs le privilège de monopoliser l’intérêt.

Pour démontrer, aussi, qu’il est plus intéressant d’aller vers l’autre que de le craindre.

Aimez-vous voyager ? (Designed by Freepik)
Bonjour ! On ne se connaît pas. Aimez-vous voyager ? (Designed by Freepik)

Un nouvel espoir

Mieux que quiconque, l’Inconnu du Tramway fait rayonner l’humanité de chacun, pour que ses voisins voyage soient les véritables stars du jour.

Alors que la télé-réalité choisit sur casting ses personnages stéréotypés comme autant de figurants jetables, la démarche d’Allan Touchais, par son humilité et sa sincérité, est à des années-lumière de la sur-médiatisation des « people » et de leur galaxie fort, fort lointaine.

 

Plus d’infos :

  • l’inconnu du tramway expose en ce moment ses photos dans la galerie marchande Atlantis à Saint-Herblain, sous le dôme.
  • Son auteur est informaticien de profession et rencontre ses inconnus au hasard de ses trajets en transports en commun.
  • Le blog existe depuis maintenant presque trois ans, à raison d’un(e) inconnu(e) rencontré par jour travaillé.
  • Nous avons réalisé une interview vidéo en 8 épisodes très courts (1 min). Pour les voir, cliquez ici

 

Connaissez-vous des « inconnus » du blog ?

Que pensez-vous de la démarche ?

Partagez votre avis dans les commentaires ci-dessous

ou sur notre page Facebook (@KreptoniteBlog)!

 

Liens :
Site web de L’inconnu du Tramway : http://www.inconnudutramway.fr/
Facebook : www.facebook.com/inconnudutramway
L’inconnu du métro, de Marie Dinkle, à l’origine de l’idée d’Allan : l’inconnu du metro
Humans of new York de Brandon Stanton, la référence Américaine : http://www.humansofnewyork.com

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Auteur : Kreposuc

Nantais depuis de nombreuses années, je connais bien ma ville et j'apprécie tout particulièrement sa vie culturelle foisonnante. Curieux, j'aime découvrir de nouvelles choses chaque jour, et, comme je suis assez bavard, j'en profite pour les partager ! Plutôt que de continuer à bombarder mes amis d'articles sur Facebook, je me suis donc dit qu'il serait plus intéressant de créer un blog. Qui sait, il pourrait même être lu et intéresser des gens !

Laisser un commentaire